ECOFOURMI

Le levé et le couché échelonnés

Levés et couchés échelonnés... Des termes parfois rencontrés, mais à quoi ça sert... et comment les organiser ?

 

Dans de plus en plus d'accueils de vacances, on met en place un lever échelonné, pour permettre à chaque enfant de trouver son propre rythme de croisière. Mais ce rythme si recherché peut-il vraiment être atteint si, comme dans de nombreux centres, ce lever échelonné a un horaire butoir ou si certains enfants réveillent les copains pour ne pas prendre leur petit-déjeuner tout seul ?

 

A contrario, une vie en collectivité, en groupe, est-elle possible si chacun peut se lever quand il le souhaite, comme à la maison ?

 

Mon idéal serait de garder un réveil échelonné avec un horaire butoir afin de permettre à chaque enfant de pouvoir, avec un temps limité mais très large, se reposer un peu plus. A nous alors d’expliquer aux enfants qu’il n’est pas bon de réveiller ses copains, et surtout d’aménager la structure avec la mise en place de petits coins où les enfants déjà debout pourront s'y rendre pour faire des jeux ou des petites activités, sans avoir à remonter dans leur chambre.

La mise en place d’une telle volonté ne se reflète pas seulement auprès des enfants. Il s’agit de toute une organisation à mettre en place avec les animateurs (que font-ils, quand, où doivent-ils se placer ?) et avec l’équipe de service : qui prépare le petit-déjeuner, jusqu’à quand, quand faire le ménage dans les chambres… l'équipe de service est aux 35 heures, il s’agit donc de bien répartir les tâches dans la journée !

 

L’équipe de direction devra mettre la main à la pâte, en s’occupant par exemple intégralement du petit-déjeuner. Certains vont même jusqu’à proposer des repas échelonnés où les enfants viennent manger, midi et soir, quand bon leur semble. Autre le fait de la mise en place d’une telle organisation (comment savoir si tous les enfants ont mangé par exemple ?), cette pratique peut aller à l’encontre d’une vie en collectivité, et d’un équilibre alimentaire sain. Mais le sujet est bon à discuter.

 

Si on veut apprendre aux enfants à gérer leur propre rythme de vie, le soir s’y accorde très bien.

 

Pourquoi ne pas organiser un coucher échelonné, sans horaire butoir ? On sait que les enfants, même une fois coucher comme des petits anges, ne vont pas dormir tout de suite, certains allant même jusqu’à faire le bazar ou à se relever derrière le dos des animateurs ! En empêchant les copains de dormir.

 

Pourquoi alors ne pas mettre en place avec eux, à partir de 12-13 ans, des lieux aménagés où ils pourront rester, discuter, faire du bruit, sans gêner les copains qui veulent dormir. C’est à nous, dans notre volonté éducative, à leur apprendre à respecter les autres tout en gérant leur propre rythme (je vais me coucher parce-que je suis fatigué, même si mes copains restent debout / demain je me suis inscrit à une activité qui commence tôt, donc je me couche tôt !).

 

L'Accueils de Vacances est un lieu d’apprentissage. C’est à nous de faire en sorte que cet apprentissage soit le plus concret possible, c’est donc à nous de suivre chaque enfant individuellement pour l’aider à se construire.

 

C’était exactement la même chose avec un coin fumeur en accueil de vacances ou de loisirs : l’interdire reviendrait à l’autoriser derrière notre dos, sans contrôle. Il aurait alors peut être mieux valu l’autoriser avec des règles et un encadrement précis… Mais la législation d'aujourd'hui ne nous le permet plus... A moins d'être un peu hors la Loi...

 

Le levé échelonné peut également être mis en place en Accueil de Loisirs, lors des siestes. Ces dernières ne doivent pas être vécues comme une contrainte ou une punition. Il faut que chacun, des plus petits aux plus grands, puissent y avoir accès suivant leurs envies. Il faut également penser l'organisation pour que chacun puisse se lever dès qu'il a fini son propre temps de repos, puisse s'habiller et rejoindre les autres groupes, sans réveiller les copains... Ce qui n'est pas si difficile à mettre en place !

 

Enfin, un animateur doit-il rester pour surveiller la sieste ? Est-ce que les animateurs de colos restent toute la nuit dans les chambres quand les enfants dorment... ?

 



08/12/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres