ECOFOURMI

Les huiles essentielles

Voici quelques infos sur les huiles essentielles.

Elles proviennent de la sécrétion naturelle élaborée par le végétal et contenue dans ses cellules. Elle est obtenue par la distillation en alambic. Pour un usage aromathérapique, seules les huiles essentielles naturelles conviennent car elles possèdent des propriétés moléculaires spécifiques impossibles à recréer en laboratoire.

 

Utilisées en surdosage ou à mauvais escient, elles peuvent mener à des effets indésirables importants. Les nourrissons, les femmes enceintes, les épileptiques doivent s’abstenir d’utiliser ce genre de thérapie, tout comme il ne faut jamais les laisser à la portée des enfants. Les huiles essentielles sont très concentrées et peuvent entraîner une intoxication.

Les huiles essentielles s’utilisent soit en inhalation, soit en compresse ou en friction. Les HE (huiles essentielles) étant parfois photosensibles, il faut les diluer afin de prévenir toute irritation ou allergie. Il existe des pommades odorantes, très justement dosées, permettant une application aisée du produit. Pour les inhalations, on trouve dans le commerce de ravissants diffuseurs, ne laissant échapper que la dose nécessaire de produit. Utilisée en enveloppement, les HE permettent une relaxation optimale. On trouve des huiles de massage, des bains parfumés et toutes sortes de présentation de produits aromatiques bénéfiques.
Une bonne huile est forcément un peu cher. Le producteur doit renoncer aux pesticides, herbicides et aux engrais pour obtenir un produit vraiment pur, d’où regain de travail, d’attention et rendement moindre. Mais il offre ainsi la garantie d’un produit 100% naturel.

Les HE ont un extraordinaire pouvoir de pénétration. En appliquant le produit sur la peau, il suffit de quelques heures pour en retrouver des traces dans les urines. Entre-temps, les principes de la plante auront pénétré les tissus par voie sanguine. Cette facilité de pénétration cutanée est d’ailleurs utilisée en allopathie (médecine traditionnelle) pour faire pénétrer une substance médicamenteuse. Mêlée à une HE, le médicament pénètre les tissus plus rapidement et plus efficacement.

 

► Pour utiliser des HE, il est impératif de les diluer.

♦ Pour les massages: mélangez simplement quelques gouttes de HE avec de l’huile végétale : huile de pépin de raisin, d’olive, d’amandes douces, d’avocat, etc…
3 à 5 gouttes dans 10 ml d’huile de support

♦ Pour le visage: Utilisez une huile de support telle que l’huile de rose musquée du Chili ou l’huile de germe de blé ou d’avocat et ne dépassez jamais 3 gouttes d’HE pour 10 ml d’huile de support.
3 gouttes pour 10 ml d’huile de support suffiront. Pour un masque à l’argile, aux algues, etc…3 à 5 gouttes mélangées intimement à la pâte

♦ Pour une hydratation du corps: Mélangez les HE à un lait corporel neutre et sans parfum

♦ Pour les cheveux: mélangez les HE dans votre shampooing, mais n’en préparez qu’une dose à la fois: les HE ne supportent pas le contact prolongé avec le shampoing.

♦ Pour le bain: Dans une tasse de lait en poudre, ajoutez les HE et diluez le tout dans le bain. Vous aurez ainsi un merveilleux bain de lait parfumé.
10 à 15 gouttes

♦ Pour des compresses, chaudes ou froides, 5 à 6 gouttes dans 1/2 litre d’eau.
En vaporisation, on compte 10 gouttes pour 120 ml d’eau pure (visage) et 30 gouttes pour 120 ml d’eau pure (corps)
Les propriétés offertes par le HE sont nombreuses. analgésiques, antalgiques (Camomille, Pin, Lavande, Menthe), tonifiantes (Menthe, Poivre noir, Romarin, Bois de santal, Sauge), calmantes (Camomille, Myrrhe, Orange), anti-inflammatoires (Citron, Encens, Géranium), régulatrices de l’organisme (Camomille, Lavande), cicatrisantes (Eucalyptus, Lavande, Hysope, Romarin)…
Une bonne thérapie doit pouvoir soigner les petits bobos de la vie et calmer les douleurs. Par exemple, une goutte d’HE de menthe sur les tempes soulagera un mal de tête, le genièvre calmera des douleurs articulaires ou musculaires, un cataplasme d’argile mêlé à de l’huile de millepertuis sera souverain en cas de brûlure, et la lavande calmera une piqûre d’insecte…

 

ATTENTION
Il faut impérativement éviter tout contact d’HE non diluée avec les muqueuses (yeux, bouche, nez, oreilles, vagin) ainsi que toutes zone irritée ou sensible.
Certaines HE (sarriette, cumin, serpolet, romarin, origan, ail, etc…) peuvent provoquer des brûlures ou ont un effet révulsif. Elles sont en outre dermo-caustiques.
Les traitements par voies internes nécessitent un dosage très précis et il existe des contre-indications. Mieux vaut se renseigner auprès d’un spécialiste (aromathérapeute ou naturopathe).
Les HE doivent s’absorber diluées à 5 ou 15%. Quelques gouttes d’HE dans une cuillerée de miel ou d’eau valent mieux que versée sur un morceau de sucre. Et il est conseillé de prendre la médication avant un repas, afin de ne pas irriter la paroi stomacale.
On peut aussi mélanger HE dans de l’huile alimentaire biologique (1 à 5%) et utiliser cette huile en salade ou la prendre directement à la cuillère.

Pour faciliter le dosage, on compte, en moyenne une goutte par 25 kilos de poids corporel pour un adulte et au maximum trois gouttes par jour pour un enfant au dessus de 30 mois.

Pour utiliser les HE en massage, remplissez une fiole de 10 ml d’huile végétale (pépin de raisin, amandes douce, olive, …) et ajoutez-y 3 gouttes d’HE. Vous aurez alors une huile prête à l’emploi et très justement dosée.

Si vous avalez par mégarde de l’HE pure, prenez plusieurs cuillères d’huile végétale. En cas d’absorption importante, appelez le centre anti-poison le plus proche.

 

Il est conseillé de pratiquer un test d’allergie avant d’utiliser des HE. Mêlez une goutte de HE à une goutte d’huile végétale (olive ou arachide) et appliquez ce mélange au creux du poignet ou du coude. Si aucune réaction allergique n’est apparue le lendemain, vous pouvez utiliser le produit.

Si vous avez une projection d’HE dans les yeux ou sur les muqueuses, n’utilisez jamais d’eau mais de l’huile végétale pour rincer.

Pour mémoire, 1 ml d’HE correspond à environ 20 gouttes

LES VERTUS DE DIFFERENTES HUILES ESSENTIELLES


Bois de rose : contre les irritations de la gorge et les problèmes de peau; contre les baisses d’énergie (notamment sexuelle); antirides (régénère les cellules), tonique, astringent, cicatrisant.
Bouleau jaune : contre les problèmes articulaires et musculaires (tendinite, rhumatisme…); dissout également les calculs rénaux.
Cannelle : anti-infectieux, antibactérien; tonique et stimulant.
Citron : purifie et fluidifie le sang; renforce les défenses immunitaires; antiseptique; dépuratif du sang, foie, pancréas, rein, vésicule biliaire.
Cèdre de Virginie : antiseptique; anti-cellulite; active la circulation lymphatique.
Citronnelle de Ceylan : antispasmodique; anti-inflammatoire (notamment les articulations); purifie l’air (contre les odeurs de tabac) et éloigne les moustiques.
Citronnelle de Java : anti-infectieuse; anti-inflammatoire (articulations).
Estragon : contre les problèmes digestifs (lenteur, aérophagie, fermentations), le mal des transports, les troubles neuro-végétatifs.
Eucalyptus citriodora : anti-inflammatoire et anti-rhumatismale.
Eucalyptus globulus : contre les glaires bronchiques; améliore les défenses naturelles.
Eucalyptus radiata : contre les problèmes respiratoires, les pertes d’énergie, les déficits immunitaires.
Girofle clous : antalgique et antiseptique; énergie et tonifie; recommandé pendant les rages de dents.
Lavande aspic : expectorant, désencombre les sinus; anti-infectieux; soulage les brûlures.
Lavande vraie : antispasmodique, conseillée contre les angoisses, nervosités et troubles du sommeil; équilibre le terrain infectieux; soigne la peau (dermatoses, brûlures…) et les crampes.
Mandarine : aide à lutter contre le stress et la spasmophilie; favorise le sommeil.
Marjolaine : rééquilibre le système nerveux; neurotonique et antidépresseur; stimulant gastrique; immunostimulant pour affections de type ORL.
Melaleuca : anti-infectieux; lutte contre la fatigue nerveuse.
Myrte : tonifie et énergise les voies respiratoires; prépare au sommeil; purifie l’atmosphère.
Menthe poivrée: anti-infectieux; stimule la digestion; soulage les maux de tête.
Menthe arvensis: soulage les maux de tête; favorise la vasoconstriction des vaisseaux.
Orange : relaxe; rééquilibre le système sympathique.
Pin de Sibérie & Pin Sylvestre : fluidifie les sécrétions bronchiques; tonifie le système sympathique et les glandes surrénales.
Tea tree (arbre à thé): antibactérien, antiviral puissant, antiparasitaire et antifongique très efficace, antiasthénique et neurotonique, immunostimulant puissant, décongestionnant veineux et lymphatique, radioprotecteur, antispasmodique : pour les infections buccales (aphtes, abcès, gingivites), infections O.R.L. (otites, sinusites, angines, rhinopharyngites), infections gynécologiques (leucorrhées, vaginites, salpingtes), infections urinaires (cystites, urétrites), parasitoses cutanées (gale, teigne, poux), parasitoses intestinales (lamblia, ascaris), abcès cutané (acné juvénile, acné rosacée, eczéma, asthénie), épuisement général (fatigue cérébrale et cardiaque, varices, jambes lourdes, hémorroïdes), prévention de brûlure cutanée par radiothérapie
Usage externe : 3 à 4 gouttes en massage en regard de l’organe concerné ou localement pour les dermatoses, pour la fatigue, en massage le long de la colonne vertébrale et sur la face interne des poignets.
Usage en diffusion : en mélange avec d’autres huiles, pour la prévention des rhumes et infections respiratoires.
Thym : antiseptique; renforce le terrain infectieux; calme la toux; chasse les vers intestinaux.
Ylang ylang : régule le système cardiaque; tonifie les ovaires et les testicules; relaxe le système sympathique.



08/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres