ECOFOURMI

Les toilettes sèches

Constituée d’un seau (en inox de préférence) et d’un habillage (en bois par exemple), la toilette sèche est actuellement la méthode la plus simple, la plus économique et la plus écologique qui soit.
Le principe: utiliser de la sciure de bois pour sécher les excréments et l’urine puis transformer cette sciure en compost 100% naturel pour le jardin.

 

Pour démarrer, on dépose une dizaine de centimètre de bois ou de la sciure dans le fond du récipient. Ensuite, après chaque besoin, au lieu de tirer la chasse d’eau, on verse une ou deux louches de copeaux ou de sciure. Le but n’est pas de recouvrir totalement son obole mais de mettre assez de sciure ou de copeaux pour assécher le milieu. La sciure étant plus absorbante, on peut en mettre moins que des copeaux.

 

Tous les 2 ou 3 jours, comme on sort la poubelle de la cuisine, ou que le met le seau des épluchures dans le compost, on sort également le récipient des toilettes sèches que l’on va vider également sur le compost. On peut ajouter une poignée de paille ou de tonte sèche à chaque vidange du récipient pour apporter un peu plus de carbone.

 

. Les chasses d’eau utilisent 25 à 40 % de la consommation d’eau potable des ménages.
. Les chasses d’eau apportent 80 % de la pollution physico-chimique et près de 100 % de la pollution bactérienne dans les eaux usées.
. Après un an et demi à deux ans, on récupère un excellent compost que l’on peut utiliser pour les fleurs, les arbres et les arbustes (déconseillé au potager).

 

Désinfection à partir de complexes d’huiles essentielles :

Les aldéhydes et les terpènes sont réputés pour leurs propriétés désinfectantes et antiseptiques. Ils s’opposent à la prolifération des germes pathogènes : Parmi les aldéhydes : néroli, géranium, citronelle, cumin. Parmi les huiles riches en oxydes terpéniques : citron, citronelle de Ceylan, romarin, sapin de Sibérie. Parmi les huiles antiparasitaires et antibactériennes riches en phénols, cétones, lactones : bois de rose, camomille, tea tree, thym à thymol, romarin, pin sylvestre, laurier noble, niaouli (ce dernier est particulièrement efficace contre les streptocoques), lavande, fougère.



08/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres